Martin Greif – Directeur général de STARK Spannsysteme

« Le marché est en pleine mutation. »

DES ARGUMENTS CONVAINCANTS – Entretiens avec des experts

Martin Greif, PDG, à propos de l’entreprise STARK

L’expérience et l’innovation sont les principaux traits distinctifs de cette entreprise fiable de Vorarlberg, en Autriche, qui a mis au point dès 1988 le premier système de serrage point zéro pour le secteur de l’usinage. Aujourd’hui membre du groupe ROEMHELD, l’entreprise collabore avec des clients industriels dans le monde entier.

Monsieur Greif, STARK est considérée comme pionnière de la technologie de serrage point zéro. Comment tout a-t-il commencé ?

La société Stark Spannsysteme a été fondée par Emil Stark à Götzis en 1977. À l’époque, elle était spécialisée dans la fabrication à façon pour la construction mécanique et la fabrication d’outils. Au début des années 90, Stark a mis au point un système de changement rapide d’outils pour les machines de moulage par injection. Quelques années plus tard, l’entreprise a reconnu le potentiel que ce système de serrage point zéro recelait pour le secteur de l’usinage. Ce faisant, elle a posé les jalons de la réussite actuelle de la société Stark, désormais active à l’échelle internationale. Au cours des années suivantes, cette technologie a été continuellement améliorée et déclinée en plusieurs familles de produits. Autre jalon important de son histoire, l’entreprise Spark Spannsysteme a intégré le groupe Römheld en octobre 2000.

En parlant du groupe Römheld : quels sont les avantages de faire partie de ce groupe ?

Le groupe Römheld se compose actuellement de cinq sociétés et est désormais représenté dans plus de cinquante pays sur tous les continents. Le groupe emploie plus de 500 collaborateurs dans le monde entier. En tant que société du groupe, STARK bénéficie bien entendu des nombreuses synergies résultant de la collaboration des différentes entreprises. Nous profitons par exemple du réseau mondial de vente et de services, ainsi que de la sécurité et de l’expérience d’une entreprise familiale de longue tradition dont le chiffre d’affaires annuel se monte à plus de 100 millions d’euros.

STARK accorde donc une grande importance à la prestation de services ?

Absolument ! Outre la vente classique de composants, l’adaptation de notre vaste gamme de produits aux exigences spécifiques de nos clients et le développement de solutions individuelles lorsque le produit standard ne permet pas d’atteindre le résultat souhaité, la prestation de services est l’un des quatre principaux piliers de notre offre de produits et de services.

Vous avez construit de nouveaux locaux en 2017. Pourquoi ?

Notre bâtiment à Götzis était devenu bien trop petit. Entre 2009 et 2015, notre chiffre d’affaires a quasiment doublé. En conséquence, nous avions également un besoin urgent d’espace supplémentaire pour moderniser nos équipements de production et créer un environnement de travail optimal pour nos salariés De même, l’atelier d’usinage, qui se trouvait auparavant dans la région de Bregenzerwald, est maintenant intégré au nouveau site. Ce nouveau bâtiment situé sur un terrain de 6 000 mètres carrés, dont 3 200 mètres carrés réservés aux bureaux, au montage et à la logistique, offre des conditions idéales pour une croissance future. L’architecture du bâtiment est conçue de manière à ce que nous puissions à tout moment agrandir l’installation de production ou ajouter un étage au bâtiment existant. Il va sans dire que nous avons également investi dans l’achat de nouvelles machines : environ 2 millions d’euros ont été consacrés à l’achat de nouvelles machines ultramodernes.

Que signifie pour vous la qualité « made in Austria » ?

En Europe centrale, nous avons des prix de niveau très élevé, ce qui signifie que la qualité doit absolument être à la hauteur. Tous les produits qui quittent notre établissement sont dans un état irréprochable. C’est aussi une question d’honneur. Cet état d’esprit nous a été inculqué dès notre plus tendre enfance et est inscrit dans les gènes de nos collaborateurs. Nos collaborateurs prennent leur travail très au sérieux. Lorsqu’il y a des problèmes, nous ne les ignorons pas mais en parlons ouvertement. Il en résulte un formidable potentiel d’amélioration permanente, qui se traduit à son tour sur une meilleure qualité « made in Austria ».

Dans quels secteurs et marchés exercez-vous votre activité ?

Du point de vue géographique, nos principaux marchés sont actuellement l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse et l’Italie du Nord et la France. C’est-à-dire les pays et régions où la construction mécanique est particulièrement développée. J’estime que nos plus grandes opportunités de croissance se situent en Asie, en particulier en Chine, en Corée du Sud, au Japon et à Singapour. En ce qui concerne les secteurs, la construction automobile et aéronautique comptent certainement parmi nos principaux débouchés. Nous nous concentrons également sur la construction mécanique classique avec les fabricants à façon, les fournisseurs et la fabrication d’outillages. Plus récemment, nous avons commencé à nous intéresser au marché très prometteur du secteur médical, en particulier dans le domaine dentaire et orthopédique.

Où voyez-vous STARK dans 10 ans ?

Je nous vois en très bonne position sur le marché. Toutefois, le marché est en pleine mutation. L'économie faiblit, l’industrie automobile est en crise ; sur le plan international, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine nous inquiète et une incertitude générale est perceptible. Cela promet donc de devenir intéressant. Heureusement, nous menons une activité à très forte valeur ajoutée et disposons d’une gamme de produits diversifiée, ce qui devrait nous permettre d’amortir l’impact d’un éventuel ralentissement économique. À court terme, nous prévoyons d’intensifier nos activités de recherche et développement ; à long terme, je table sur une croissance saine pour notre entreprise.

Que fait STARK pour asseoir sa position de leader d’innovation et de lanceur d’idées dans le domaine de la technologie de serrage point zéro ?

En 2017, nous avons investi dans un nouveau bâtiment et dans de nouvelles machines de pointe. Parmi nos acquisitions les plus importantes, on peut citer des meuleuses à commande numérique avec chargement par robot, un centre de tournage et de fraisage entièrement automatique, un centre d’usinage à 5 axes avec station de palettes, un système de nettoyage de pièces ultramoderne et une salle de mesure fermée comprenant une nouvelle machine de mesure 3D. Au cours des prochaines années, nous continuerons d’investir dans l’achat de nouvelles machines et l’automatisation accrue des processus.

Entretien à propos des systèmes de serrage point zéro​​​​​​​